mardi 13 mars 2018

Le cycle des démons, t1 : L'homme rune, Peter V. Brett.

« Parfois, il existe de très bonnes raisons d'avoir peur du noir...

Arlen a onze ans et vit avec ses parents dans leur petite ferme. Lorsque la nuit tombe sur le monde d'Arlen, une brume étrange s'élève du sol ; une brume qui promet la mort aux idiots qui osent affronter les ténèbres, car des démons affamés émergent de ces vapeurs pour se nourrir des vivants. 

Quand le soleil se couche, les gens n'ont pas d'autre choix que de s'abriter derrière des protections magiques et de prier que leurs défenses tiennent jusqu'à ce que les créatures disparaissent aux premières lueurs de l'aube. Lorsque la vie d'Arlen est détruite par le fléau des démons, il s'aperçoit que c'est la peur, plus que les créatures, qui, en réalité, paralyse l'humanité. Persuadé que son monde ne se résume pas à ça, il risquera sa vie pour quitter la sécurité des runes et découvrir une autre voie. »

...

L'idée que des démons sortent de terre chaque nuit pour nous chasser, et que le seul moyen de leur échapper est de se réfugier derrière des maillages de runes protectrices qui présentent inévitablement une faille... Je capote ! C'est le genre de spitch qui me grise plus efficacement encore que des bonbons kipik ! 


Le Cycle du Démon est la promesse d'un monde sanglant, 

où les humains cessent de plier face à la peur.


       L'histoire prend forme et se déroule dans un monde nommé Thesa, à une époque que l'on peut sans mal qualifier de moyenâgeuse, nous allons y suivre l'évolution de trois personnages, - tour à tour, tous très attachants : Arlen, Leesha, et Rojer

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

         Arlen est le personnage et la pièce la plus importante de ce tome. Nous allons faire sa rencontre alors qu'il n'est encore qu'un enfant, et qu'il travaille assidûment aux côtés de ses parents. À ce moment-ci, Arlen est déjà curieux et très aventurier : il vadrouille des heures durant dehors, il court, file comme un lapin sur les chemins... et rentre juste avant que la brume ne se lève complètement, flirtant et caressant du doigt son rêve de liberté, d'une escapade nocturne sans danger... 

Un rêve qui deviendra un cauchemar bien réel lors d'une nuit qui coûtera la vie à un être qui lui est cher... Le petit garçon n'en sera rapidement plus un, et se donnera pour objectif de détruire chaque démon qui osera croiser son chemin...

              C'est après ce douloureux passage - alors que nous sommes sur les dents et que nous tenons absolument à suivre la quête de notre petit Arlen ! - que l'auteur décide de nous présenter Leesha, une petite fille de treize ans, qui n'attend qu'une chose ; s'offrir à son promis. Une vision qui changera bien rapidement grâce à sa rencontre - et sa formation - avec la cueilleuse de son village, une petite dame au caractère et à la personnalité sacrément affirmée - qui m'aura bien fait rigoler ! - Elle déteindra bien vite sur notre Leesha qui semble si fragile et influençable de prime abord... Elle deviendra une jeune femme forte et sûre d'elle - à la langue acérée.

             De là, nous changerons de nouveau de bourgade pour faire la rencontre de Rojer, une triste partie où nous serons témoins de la sauvagerie des démons, et de la lâcheté humaine...

                 J'ai aimé suivre chacun de ces personnages, le fait de les retrouver à tour de rôle est parfait, c'est récurent mais pas au point d'en devenir barbant : on en laisse un, pour en retrouver un autre qu'on avait abandonné à regret quelques chapitres plus tôt... et ainsi de suite ! Ma seule petite contrariété avec ces personnages : c'est Rojer, que j'ai trouvé très en retrait, trop discret par rapport à Arlen et Leesha... Il suit, raconte, joue du violon... Sans vraiment rien de plus. J'ose espérer qu'il prendra en assurance au fil des tomes, et sortira de l'ombre où il se tient en permanence ! Car tous les trois méritent une belle place au sein du récit. Ce sont des combattants.

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

La chronologie est assez perturbante, 

   
Tout s'écoule normalement lors de la première et la seconde partie du récit : nous passons les jours confortablement aux côtés de nos héros, nous sautons parfois quelques mois ; rien de bien vilain ! C'est lors de la troisième partie que le récit va nous demander un petit peu plus d'attention, l'auteur ayant décidé qu'il était temps de rapprocher nos trois protagonistes, les années vont s'écouler à une vitesse écrasante !

              Et si pour Leesha et Rojer, ces années soufflées du papier ne m'ont pas dérangé, ce fut tout l'inverse pour Arlen ! Ces années m'intéressaient. Certes, nous avons pu suivre le plus gros de son évolution - comme pour chaque personnage. Mais le Arlen à la fin de ce tome est devenu un homme, ce n'est plus un petit garçon, et ce n'est plus non plus le jeune homme combatif qui voulait devenir messager ; c'est un guerrier autour duquel se trouve un gouffre de silence et de solitude... J'ai trouvé bête et dommage de passer ces années sous silence... mais peut-être seront-elles dévoilées lors de l'opus suivant ? 



" Nouveaux démons recherchent hameaux à détruire, 

horaires de nuit - si possible. "

J'ai trouvé l'idée des démons s'élevant - naissant de la brume au sol dès la tombée de la nuit génialissime ! Sans parler des différentes espèces et leurs spécificités, entre les démons de bois qui s'écharpent avec les démons de feu, les démons du désert qui établissement une stratégie face à leurs proies... Ils ne sont pas idiots, ils sont hiérarchisés et ne sont visiblement qu'un vulgaire fragment du Cœur... Baah, entre ça et les runes qui peuvent être bien plus que protectrices ! C'est tellement mystérieux ! Brett garde tout en réserve ! ça titille sévèrement la curiosité, hmoupf.

En bref, voilà un premier tome prometteur ! 

Prometteur et surprenant, Peter V Brett exploite et nous vend avec une totale maîtrise son univers, dans lequel nous allons suivre trois personnages absolument fantastiques, tous bourrés de courage et d'une envie de vivre, de combattre ces démons qui hantent et dévorent leurs nuits ! Il plaira sans aucun doute à tous les fans et les mordues de fantasy...




0 commentaires:

Enregistrer un commentaire