dimanche 1 avril 2018

Le sang de l'Eden, tome 1 : Engeance, de Sabrina Lionat

Résumé : « Tous les deux cents ans, un conflit sanglant né de l’obstination d’une déesse et d’un roi légendaire, oppose moines-sorciers et démons. L’équilibre des mondes est en péril, seul le sacrifice de l’engeance pourra les sauver. Éva Brunel, jeune bibliothécaire pleinement satisfaite de son existence ordinaire, voit un jour sa vie basculer lorsque des murmures intempestifs s'insinuent dans son esprit. Ces voix vont l'entraîner au-delà de sa propre réalité, là où les enjeux sont célestes et les manigances, divines. Voilà que désormais sa vie est en danger ! Faire face à sa destinée sera-t-il suffisant à Éva pour survivre à ce qui l'attend ? » 

414 pages - page amazon (link) format numérique


Un immense - immense -  merci à Sabrina Lionat pour sa confiance  !
Je suis ravie aujourd'hui de pouvoir chroniquer son ouvrage...

Ensorcelée,

Aussi bien par la fabuleuse intrigue mise en place, que par les personnages complexes qui l'entourent... Il y a tellement de choses positives à dire que je vais commencer par le seul défaut - à mon sens - de ce livre ; c'est l'aisance avec laquelle Éva persuade sa grand-mère de la/sa - situation. Ça peut paraître anodin comme défaut, mais cette facilité se retrouve également chez notre protagoniste, qui accepte un petit peu trop rapidement à mon goût ce qu'elle sera amenée à voir, entendre et ressentir...

             Je vous rassure, ce défaut va vite être placé aux oubliettes car nous n'aurons très rapidement plus le temps de reprendre notre souffle ; mais c'est un défaut bien présent qui m'a chagriné, la situation prenant un air de normalité, de petit contre-temps dans sa vie assez routinière, alors qu'elle ne l'est en rien... À côté de ça, je pourrais souligner, peut-être, la présence de longueurs ? Il y a beaucoup de descriptions... Mais pas de fioritures à l'horizon.

Le texte est contrairement à ce qu'on pourrait craindre, incroyablement fluide, sa patte est légère ; concise, elle ne se perd pas dans des descriptions affreusement et inutilement longues ; point de tarabiscotages, une aventure incroyablement palpitante nous attend, et Sabrina a hâte que l'on se plonge dedans !

 Beaucoup plus qu'une simple introduction

Ce premier tome est bourré d'action ! Magique comme physique, les tours et les coups seront distribués à partir du milieu du roman sans aucune restriction ! Et nous n'en louperons absolument aucun... Que ce soit du côté des bons comme des vilains, mais au fond, quand je dis "des bons"... Qui peut vraiment se vanter de l'être dans cette histoire, si ce n'est Éva, l'innocente qui n'a rien demandé mais qui se trouve être la clef...

                Son personnage est d'ailleurs très attachant, et très loin des potiches que l'on retrouve dans de nombreux romans du même genre ; elle n'a aucune envie de voir sa vie lui filer entre les doigts, et sans être inconsciente, elle prend les choses en main, ne reste pas les bras ballants, à attendre qu'un preux chevalier daigne la récupérer et régler d'un coup d'un seul de son épée, tous ses petits problèmes avec les sorciers ! C'est vraiment agréable d'avoir une protagoniste avec du caractère, qui ne se laisse pas marcher sur les pieds, pas même sur le bout des orteils

Mais il y a autre chose que j'ai beaucoup aimé également : les personnages qui gravitent autour d'elle, notamment Lucas... Et bon sang que j'ai eu peur lors de son apparition ! Je me suis dis, c'est pas vrai... Encore une qui va tomber dans les bras du mec beau gosse trop canon et froid comme un glacier, oui mais non, Lucas pour commencer, est un être sacrément surprenant (Edward Cullen peut aller se rhabiller ! )... mais en plus, Éva ne va certainement pas lui refiler le plaisir de tomber dans ses bras ! Et ça, c'est exquis. Pas de niaiseries. 

En même temps, ils ne vont pas vraiment avoir le temps d'niaiser ! 

Et c'est peu de le dire, car une fois les présentations faites - le tout en laissant, bien évidemment, une jolie marge de mystères... -, exit la petite vie normale et bonjour magie, démon, sorcière et autres créatures surnaturelles que notre tendre Éva pensait strictement imaginaire... !

Ce premier tome est bien plus qu'une (délicieuse) mise en bouche ; tout prend une dimension surprenante et diablement intéressante ; Sabrina ne lésinant pas sur les faits - et l'histoire biblique. Elle s'en inspire et s'en sert sans aucune vergogne, nous faisant bondir jusqu’au plafond à l'aide de seulement quelques pages... les DERNIÈRES pages ! 

Ou comment torturer ses lecteurs et lectrices efficacement et un maximum de temps, si si.


2 commentaires:

  1. Merci beaucoup pour cette chronique !
    Vous avez passé un bon moment en plongeant dans le monde du "Sang de l'Éden", cela contribue grandement à mon bonheur ^^
    Désolée pour la torture x_X
    (Désolée pour le com précédent, il y avait une horrible faute...)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oooh, merci pour ce commentaire qui me fait très très plaisir, je ne l'avais pas vu! ♥

      Oh oui, et j'ai déjà hâte de replonger dedans ! :D

      (L'horrible faute est désormais aux oubliettes ahah ! en tout cas, merci beaucoup pour ce petit mot! ça me fait vraiment très plaisir!)

      Supprimer