lundi 27 août 2018

#9 Fragments d'histoire

Bonjour,

 Le principe, et le but, est tout simple ; Une citation, une phrase, un dialogue... 1 fois par semaine,  pour garder une trace de ces petites merveilles... et vous les partager !


Je suis désolée d'avoir soudainement - et une nouvelle fois - fait la morte...
Pour me faire pardonner, je vous offre ces adorables passages de la prochaine chronique, prête à paraître sur le blog, de : Scorpi, tome 1 : Ceux qui marchent dans les ombres, de Roxane Dambre.


« - Comment tu t'appelles ? tentais-je encore. Pas de réponse. Ce n'était pas gagné...
- Moi c'est Charlotte.
Son visage s'anima soudain et il me considéra avec un intérêt nouveau. Forcément. Il avait l'âge pour me faire des blagues à base de fraises, lui!
- Charlotte?
- Oui.
- Comme la plus célèbre meurtrière de ce pays?
Hein?
- Charlotte Corday, insista-t-il devant mes yeux ronds, celle qui a assassiné Marat dans sa baignoire.
Il sortait d'où ce môme ? »

- - - - - - - - - -

« - Qu’est-ce qui t’arrive ? demandai-je en restant sur le pas de la porte.
- J’arlotte ?
- Oui ?
- Je suis b’alade…
- Ah. Et tu tues les gens, quand tu es malade ?
- D’on.
Dans ce cas, je voulais bien m’attendrir. Pauvre petit trésor enrhumé ! »

- - - - - - - - - - -

« Je m’imaginais déjà chauve, tant j’avais envie de m’arracher les cheveux !
- Il ne suffit pas de tuer quelqu’un pour que les ennuis s’arrêtent, Élias ! m’exaspérai-je.
- Ah bon ?
- Non.
- Ah bon.
Il plongea les mains dans ses poches, la lèvre inférieure sortie en une moue peu convaincue...  »

samedi 11 août 2018

#TAG : Sunshine Blogger Award

Héhéh, non, je ne l'avais pas oublié !
Le voilà enfin après un petit temps d'attente !

Merci à Léa, petit chat, pour ce Tag ! :* ♥



« Le principe est simple :

- Insérer le logo du Sunshine Blogger Award sur son blog.
- Citer la personne qui nous a nominée (prénom/pseudo et lien vers le blog).
- Répondre aux 11 questions préparées par la personne qui nous a nominé.
- Nommer à son tour 11 blogueurs/blogueuses.
- Trouver 11 nouvelles questions à leur poser ! »



1) Aimes-tu les mangas ?


J'adore ça depuis une bonne année maintenant !
J'ai commencé à en lire grâce à ma petite cousine, qui m'a prêté ses nombreux volumes de Fairy Tail ! Même si auparavant, j'avais déjà lu quelques mangas, jamais je n'avais autant accroché à ce genre.

2) Quels sont les pays que tu rêves de visiter ?

La Norvège, qui est un rêve en cours de concrétisation, lentement mais surement, c'est pour le moment ma seule priorité en terme de rêves / voyages. 

3) Quels sont tes genres littéraires favoris ?


La fantasy ! Ainsi que l'urban fantasy & la romance paranormale. 
J'aime, j'adore, ces trois genres, ils me font à coup sûr complètement décrocher de la réalité...

4) Depuis quel âge lis-tu ?


Ma mère m'a toujours poussé à lire, mais j'ai commencé à lire sérieusement à partir de 11 ans, 
lorsque j'ai découvert Anne Robillard. ♥ Depuis je n'ai quasiment jamais arrêté... Très peu de pannes. Beaucoup de belles découvertes.

5) Un livre que tu conseillerai pour l'été ?


Mhm... De tête comme ça c'est compliqué !
Surtout que je lis de tout en Été alors bon... Allez, je vais sélectionner l'une de mes dernières lectures ! Je recommande Scorpi, tome 1 : Ceux qui marchent dans les Ombres - parce que c'est un livre absolument hilarant, et très touchant qui saura détendre n'importe qui !

6) Aimes tu les chats et penses tu qu'ils vont dominer le monde ?


J'adoooore les chats !! C'est absolument adorable un chat ! & qu'est-ce que c'est agréable leurs petits ron-ron... Et oui, je pense qu'ils en seraient tout à fait capables haha ! Ils savent très bien mener leur petit monde à la baguette...

7) Ta boisson favorite ?


l'EAU !
Il n'en a pas toujours été ainsi ! :d par le passé, je pense que... ça aurait été "Ice Tea" ! Mais je ne peux plus me passer de ma bouteille d'eau, et si j'aime toujours l'Ice Tea, en boire est devenu rare. (: 


8) Une musique qui te représente ?




9) Ton disney préféré ?


Je vais répondre Bambi, parce que c'est le seul que j'ai vu, re-vu, et re-re-vu!

10) Ton Book Boyfriend idéal ?


J'hésite beaucoup, dans l'idéal, c'est un assemblage de plusieurs de mes personnages masculins fétiches haha ! Mais si j'avais un choix à faire... Le premier qui me vient tout de suite en tête c'est Gabriel, du Divin enfer de Gabriel.

11) Combien de livres dans ta PAL ?

58 ! 
Normalement je plafonne à 30. Mais j'ai découvert un magasin de livres d'occas près de chez moi... Comment vous dire qu'en seulement deux passages j'ai fait péter le plafond de 30 livres à lire... !



Et voilà, les curieux-ses ! :D Je ne nomine personne, beaucoup l'ayant déjà fait ce joli tag, je vais donc simplement poser 11 questions ci-dessous et si elles vous plaisent, que le principe de ce tag vous plaît, alors n'hésite pas à les reprendre ! :) 

1) Quel est ton genre musical favoris ?
2) Quel est ton dernier coup de cœur livresque ? 
3) As-tu un objectif pour cette année, avec tes lectures ?
4) Quel est ton rêve le plus fou ?
5) Le personnage qui te ressemble le plus (+) ?
6) Si tu devais écrire un livre, quel titre lui donnerais-tu ? 
7) Le ou La personnage avec qui une coloc serait vraiment chouette à tes yeux ? 
8) Le livre à lire en attendant l'Hiver selon toi ? 
9) Quel personnage t'a le plus agacé en cette année 2018 ?
10) Tu es plutôt livres neufs ou livres d'occasions ? Ou un peu des deux ?
11) Ta bibliothèque est en feu, quel(s) livres seront sauvés en premier ?


Mots-clefs :

lundi 6 août 2018

Le Faiseur de rêves, tome 1 de Laini Taylor.

Résumé : « Il est une ville, au centre du désert, où nul n'a le droit de se rendre sous peine de mort. De ses entrailles sortaient autrefois d'interminables caravanes chargées de trésors mais, depuis deux cents ans, la cité est coupée du reste du monde... 

Pire encore, un soir d'hiver, le nom de ce lieu de légende s'évanouit en un clin d'œil de la mémoire de tous – Lazlo Lestrange, orphelin de cinq ans à peine, ne fait pas exception à la règle. Frappé au cœur, le petit garçon restera irrémédiablement fasciné par cette énigme. »

664 pages, prix format broché : 16e (amazon)


Existe-t-il un manuel qui permet aux lecteurs de (re)trouver leurs mots après un tel coup de cœur ? Parce que j'en ai sérieusement besoin, là tout de suite.

Le Faiseur de Rêves est une ode à la rêverie comme je n'en ai jamais lu en fantasy jeunesse - et j'en ai lu... Ce qui est absolument épatant avec ce livre, c'est que rien ne filtre dans le résumé, ni sur les différentes pages de l'autrice : ce sera la surprise générale lors de la lecture, pour nous, comme pour nos personnages... jusqu'à la fin.

               Alors oui, le thème principal, va être cette énigme énoncé dans le résumé, - cette disparition d'une ville mythique et de son nom : profondément impacté par cet éclipse au sein de toutes les mémoires, notre jeune protagoniste qui deviendra bien vite grand - mais qui n'oubliera rien de ses rêves et de ses espoirs, aussi fous, et irréalisables semblent-ils - va se lancer à la recherche de cette ville disparue, de ses habitants, de son histoire ses contes et ses légendes... Mais si il n'y avait que ça...

             Mais déjà, un tel personnage, pour une mordu-e de fantasy, c'est une petite mine d'or - et un très beau et efficace messager. Car si cette aventure fantasy absolument inédite est et restera imaginaire, elle délivre des messages eux, bien réels, qui nous concernent & nous parlent... Et c'est ce qui m'a fait apprécier encore plus cette belle et maudite histoire, ainsi que ses personnages.


Parlons-en donc,  de ses personnages ! 
ça m'évitera de me mettre à babiller sur l'intrigue que nous poursuivons à leurs côtés.

La rencontre de notre protagoniste sera presque, la première : Lazlo Lestrange, surnommé le Rêveur. Ne se rendaient-ils pas compte de la beauté de ce nom ? Petit rat de bibliothèque à la tête souvent perchée et perdue dans les hauteurs & confins de son imagination : c'est lui, que nous découvrirons  pour la presque-première fois : enfant, horrifié de la perte de ce nom et de cette ville défendue... Touché en plein cœur, il ne l'oubliera jamais et ne cessera ni d'en rêver, ni de chercher, de compiler, d'écrire et d'imaginer à son sujet, sur ce que cette ville défendue à bien pu advenir... 

                          Un personnage vraiment très attachant, mais je doute d'avoir vraiment besoin de vous l'écrire : tout bonnement car ça transpire des pages, sa bonté, sa combativité, son imagination qui ne connaît aucune bornes, et son ouverture d'esprit... Principal narrateur de ce premier tome, il nous présentera et nous fera découvrir au travers de ses yeux et de ses mots, l'étendue de ce nouveau monde, si riche en mystères - dans lequel nous le suivrons dans son évolution, aux côtés d'une poignée de personnages, tous aussi intéressants !


C'est un univers magnifique qu'a mis au monde Laini.

Profondément travaillé, et intensivement diversifié : la porte de ce monde n'est fermée à rien, mais restera pourtant bouclé jusqu'à la fin. Nous laissant le loisir, ainsi qu'à Lazlo et ses compagnons d'aventure, de nous triturer sérieusement les méninges ! 

Et j'ai adoré ça, car il est impossible de prévoir à l'avance tout ou ne serait-ce qu'une partie de ce qui va se présenter à notre adorable Rêveur et cette ville oubliée. On ne peut pas, ne pas se faire surprendre : c'est impossible ! Tout nous tombe dessus sans préavis... Ça m'a littéralement coupé le souffle et fait suer par tous les pores possibles et inimaginables ! ... ça, c'est pas très reluisant Rhava.

C'était... merveilleux
La couverture de ce livre devrait être collée juste à côté de la définition ce mot dans le dictionnaire, il dégage une telle puissance que c'est vraiment difficile de s'en détacher et de se rendre compte que... On est de retour dans notre propre monde, on doit se séparer de celui de notre Rêveur. Ou, pire encore : on l'a terminé et la porte est ouverte, sans plus de réponses.


En bref : un foutu coup de cœur, qui m'aura mis le cœur en pièces.

Alors oui, le début est long : il va falloir s'accrocher aux premières chapitres, il y a des descriptions un tantinet à rallonge mais pour les rêves, et tous les mystères que l'on va avoir à résoudre ensuite... On peut bien se tartiner la première partie et les doigts dans le nez sans s'en plaindre ! Parce  que c'est un tour de force ce roman, réussir à tromper et mettre en attente ces lecteurs durant plus de 500 pages, sans les perdre... c'est merveilleux, encore une fois.

Je vais peut-être m'arrêter là avant de craquer et de tout déballer.
Parce que c'est vraiment tentant pour tous bien vous poussez dedans,
 à grand coup de pied au derrière. 

... Vraiment tenant...




jeudi 2 août 2018

Le Dernier jour d'un condamné, de Victor Hugo.

Résumé : « Victor Hugo nous fait vivre intensément les derniers moments d’un être que la justice des hommes a condamné à mort. Espoir et désespoir, joies et souffrances, le séisme moral que subit cet homme, l’électrochoc de sa fin prochaine révoltent le lecteur. Ce livre est si fort, si intense, si éclatant, qu’au fond de notre âme quelque chose se fêle... »

103 pages - prix format poche : 1euro55  (amazon)


Je ne l'ai pas relu récemment, enfin, pas entièrement.

Mais au détour d'un test de Français, un passage s'y trouvait et je devais évidemment répondre aux questions le concernant - le décortiquant gentiment du bout de mon stylo... En seulement quelques lignes, j'en suis de nouveau tombée amoureuse... et me voilà à écrire cette chronique, sans aucune préparation, juste l'envie folle d'en parler et de poser des mots sur ce livre qui m'est indispensable désormais.

             Il est magnifique ce livre, engagé, clair sur ses intentions
Ce n'est pas un roman, ne faite pas l'erreur de le lire cet œil là, ou vous allez être fortement déçu-e : c'est le combat de Victor Hugo qui transpire de ces pages. Ce n'est pas une personne nommée que vous allez y suivre mais quelqu'un qui pourrait être n'importe qui - et il subit, il subit une injustice que Victor Hugo combat ici avec sa plume, portant ses réflexions et ses idées avec limpidité, bousculant et frappant nos sentiments avec fermeté. Juste ce qu'il faut pour faire germer dans notre esprit une graine au poids beaucoup plus lourd qu'il n'y paraît au premier coup d’œil... 

On se retrouve vite noyé dans cette histoire et ces semaines d'angoisses disséquées sur le papier, on s'y croit et on plonge dans son effroi, entendant les cris et absorbant toute la folle hystérie que délivre cette grande dame qu'est la Mort au peuple, lorsque le couperet tombe et délivre d'une agonie... pire que la mort elle-même ? 

Le Dernier jour d'un condamné impose la réflexion et creuse le sujet délicat qu'est la peine de mort, et tout ce qui l'entoure, tout ce qu'elle provoque et peut évoquer encore. V. Hugo y dissèque avec clarté le comportement humain, ses espoir, ses illusions, sa sauvagerie, son manque de raison... tout y est, et touche en plein cœur.

Un livre indispensable.

- - - - - - - - - -

«     Ils disent que ce n'est rien, qu'on ne souffre pas, que c'est une fin douce, que la mort de cette façon est bien simplifiée.
      Eh ! qu'est-ce donc que cette agonie de six semaines et ce râle de tout un jour ? Qu'est-ce que les angoisses de cette journée irréparable, qui s'écoule si lentement et si vite ? Qu'est-ce que cette échelle de tortures qui aboutit à l'échafaud ?
      Apparemment ce n'est pas là souffrir.
      Ne sont-ce pas les mêmes convulsions, que le sang s'épuise goutte à goutte, ou que l'intelligence s'éteigne pensée à pensée ?
      Et puis, on ne souffre pas, en sont-ils sûrs ? Qui le leur a dit ? Conte-t-on que jamais une tête coupée se soit dressée sanglante au bord du panier et qu'elle ait crié au peuple : Cela ne fait pas de mal !
      Y a-t-il des morts de leur façon qui soient venus les remercier et leur dire : C'est bien inventé. Tenez-vous-en là. La mécanique est bonne.
      Est-ce Robespierre ? Est-ce Louis XVI ?... 
     Non, rien ! moins qu'une minute, moins qu'une seconde, et la chose est faite. – Se sont-ils jamais mis, seulement en pensée, à la place de celui qui est là, au moment où le lourd tranchant qui tombe mord la chair, rompt les nerfs, brise les vertèbres... Mais quoi ! une demi-seconde ! la douleur est escamotée... »


samedi 28 juillet 2018

Le bilan de retour !



Bien le bonjour tout le monde, si il y a encore du monde ?

Me revoilà après plusieurs mois ric-rac sur le blog - deux très exactement, toujours les mêmes depuis 2 ans d'ailleurs ; entre vacances et petits problèmes de santé de mon compagnon à quatre pattes... Je n'avais ni l'envie - ni le temps de me préoccuper du blog. 

Je n'ai donc pas publié de bilan depuis ... 2 mois, et de chroniques depuis... presque un mois. Je n'ai pas eu de pincements au cœur, je vous l'avoue... Cette coupure m'a fait beaucoup de bien ! & je n'ai pas ressenti un quelconque manque, alors j'en tire du positif ! D'autant plus que je reviens avec tout un fatras de belles chroniques à rédiger ! :D Beaucoup de belles découvertes, dont un gros gros coup de cœur (qui se nomme Percy Jackson) !

Maiiis trêve de blablateries, voilà ce que j'ai dévoré ces deux derniers mois...
et par conséquent, les futurs articles du blog !

   

   

 

& deux petits livres en langue norvégienne !

 

Et voilà !

Je m'excuse encore pour cette absence soudaine d'activité sur le blog et je vous embrasse très fort en vous souhaitant de belles vacances - ou à défaut si vous êtes encore au boulot : un bel été ensoleillé ! Des bisous, et évidemment... Bonnes lectures tout le monde. ♥