samedi 21 avril 2018

Manhattan Marilyn, de Philippe Laguerre.

Résumé : « Ancienne Marine en Irak, Kristin Arroyo découvre dans les affaires de son grand-père décédé - un célèbre portraitiste - des clichés inédits de Marilyn Monroe. Aidée par un photographe, elle décide de monter une exposition. Malheureusement, rien ne se passe comme prévu : une mystérieuse organisation s'en prend à eux. Pourchasse traquée, la jeune femme va rapidement comprendre que son destin est lié à celui de Marilyn Monroe, et va s'efforcer de reconstituer les derniers jours de l'égérie hollywoodienne afin de percer le mystère qui entoure sa disparition... » 

346 pages - prix format semi-poche ; 19euros (amazon)


Un grand merci à Philippe Laguerre pour ce second sp ! 
Qui a frôlé le coup de cœur... 

Clouée à mon livre !

Manhattan Marilyn, ou quand l'histoire d'une étoile Hollywoodienne rencontre les folles idées d'un auteur au style émoustillant... Si l'on ressent une nouvelle fois sa délicieuse langueur, son style se fera de plus en plus discret au fil des chapitres pour revêtir une figure beaucoup plus vive, à l'image de notre narratrice : Kristin !

Le fait qu'une grande partie de l'histoire se déroule via son regard, ses pensées.. est très agréable mais surtout emballant ! Engagée et déterminée... Elle a la tête sur les épaules. Et son personnage ne souffrira d'aucune incohérence - tout comme le fond de l'histoire - contrairement à ce que je craignais au tout début de ma lecture, et plus encore lors de l'apparition de Mikael, personnage masculin - milliardaire et bien bâti - à l'idéologie, et au train de vie, totalement opposée à la sienne,...

Se rendre compte qu'aucun ne prend le pas sur l'autre au fil du récit 
est un petit bonheur ! Leur relation étant parfaitement équilibrée.

                       Cette narration a un autre point positif - lorsque l'on apprécie le personnage de Kristin, elle est immersive. Nous ne restons pas un simple et vulgaire spectateur, à suivre bêtement le décor des yeux, non ; on se demande et on recherche tout comme elle une issue, se creusant les méninges, essayant de comprendre comment une simple exposition - comment de simples photographies ont pu provoquer un tel baroud... ? On parcourt et on se cache dans cette immense et impressionnante ville, grouillante d'activités et de secrets nauséabonds... Une lecture active !

Des secrets, et des retournements de situations inattendus,

Que nous allons découvrir à un rythme mené tambour battant..

J'ai été surprise, c'est indéniable... ! Comment ne pas l'être... ? Tout ce qui est envisageable... l'est également par notre protagoniste - elle nous coupe l'herbe sous le pied !, ne nous laisse aucun train d'avance. Et pour ça, l'auteur est un petit sadique... On pense avoir acquis un indice avant elle, ou du moins en même temps qu'elle, on pense avoir un bout du fin mot de l'histoire ! Quelle naïveté... On rame, on rame droit dans un épais brouillard, ou tout prend une dimension incertaine : rien n'est prévisible, même pas la survie de nos protagonistes...

Et même si j'ai été surprise - jamais, mais alors jamais je n'aurais pu être capable de deviner la fin ! - La révélation finale m'a fait autant d'effet qu'un pétard mouillé ! Je m'attendais à quelque chose de beaucoup moins tendre. C'est bien le seul point négatif de ce thriller, qui se révèle être un excellent petit page-turner...

Travaillé et critique politique, il a piqué ma curiosité et m'a poussé à accomplir quelques recherches pour compléter les informations données : ce fut une très très bonne lecture ! Malgré le flop du secret dévoilé.

 Je le compte dans mon petit top-thriller !



2 commentaires:

  1. Je ne connaissais pas du tout !
    J'aime beaucoup l'idée de mélanger thriller avec un événement aussi marquant et mystérieux que la mort de Marilyn !
    Dommage cependant pour la fin :/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je pense que ça pourrait te plaire en plus ! (surtout le personnage de Kristin)

      Je trouve qu'il a vraiment une plume agréable, très prenante... Le roman n'est pas lourd et le décor est vraiment top !le seul point qui saute c'est la fin ):

      Supprimer